Le règne de l’intelligence artificielle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’essor des machines.

De tout temps, l’homme s’est attaché au progrès.
De Léonardo Da Vinci et ses premières « machines volantes » à Bill Gates et ses ordinateurs à la pointe de l’innovation, en passant par Edison et l’invention du téléphone, l’histoire a été jalonnée d’inventions plus ou moins célèbres mais ayant toutes contribué à créer la société d’aujourd’hui et à faciliter notre quotidien…

En effet, sensible à l’étymologie du mot travail, (du latin « tripalium », signifiant torture), les génies de toute époque ont cherché à minimiser l’effort fourni par l’homme.
Pour ce faire, ils n’ont pas hésité à créer des machines de plus en plus compétentes et polyvalentes, capables de remplacer l’humain et d’atténuer la pénibilité de son travail.

Mais aux siècles derniers, la machine se contentait de suppléer physiquement à l’humain, lequel devait la commander pour qu’elle effectue les actes demandées.

Or, l’homme a aujourd’hui trouvé le moyen de programmer les machines, afin qu’elles soient elles même à l’initiative des activités accomplies, ceci par le biais de logiciels spécialisés comme celui des frères Summers : le logiciel Mastercam
Ce qui permet non seulement un gain de temps comme de personnel.

Ainsi, si la création de machines a constitué une étape importante en matière de progrès, un pas de géant a été franchi avec l’invention des logiciels de programmation, aptes à initier une tâche à la place de l’homme.

La technologie ne se contente plus d’imiter la force physique de l’homme, elle va au-delà, imitant sa capacité décisionnaire…

Pour autant, sommes-nous en pleine Science-Fiction ? Ce formidable essor de la technologie présage-t-il le règne de l’intelligence artificielle et la chute de l’humanité devenue obsolète ?

L’homme et la machine.

A vrai dire, notre société s’est réellement passionnée pour ce phénomène.
La science-fiction y a d’ailleurs trouvé ses meilleurs thématiques.

Pour n’en citer qu’un, repensons à cet épisode d’X-Files, série américaine à succès, où un ordinateur est animé d’une personnalité propre et criminelle, se servant de ses capacités de contrôle pour commettre des meurtres en programmant un ascenseur.
Le cas d’un programme se débarrassant de ses créateurs pour assurer sa survie a également servi la thématique.

Derrière ces scénarii catastrophes se profile la hantise de l’homme de ne plus pouvoir contrôler la technologie qu’il a crée…
Cependant, la réalité est tout autre.

Assurément, il y a peu de risque que le logiciel Mastercam dont nous parlions plus tôt ne se livre à l’extermination de la race humaine, même s’il est capable de prouesses…

Car bien au contraire, la technologie, bien loin des rebondissements inhérents à la science fiction, a toujours pour but de seconder l’homme et non pas de le supplanter. La CFAO en est la pleine illustration.

A cette fin, l’informatique industrielle permet de programmer les tâches des machines, dégageant ainsi l’homme de cette responsabilité, celui-ci pouvant alors se consacrer à d’autres travaux.

Pour autant, l’homme reste indispensable au processus.
Ne serait-ce que pour permettre ce progrès.

Car derrière ce bijou de technologie qu’est Mastercam, n’y a-t-il pas deux hommes ? Et derrière chaque grande invention, ne discerne-t-on pas le travail et la réflexion d’un génie humain ?

Bien au contraire.
En amont des premiers avions, on trouvait Da Vinci, et cela se vérifie aujourd’hui, même pour un logiciel aussi novateur que celui commercialisé par Mastercam…

Il semble que le compromis entre intelligence humaine et artificielle ait de beaux jours devant lui…

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <blockquote cite=""> <code> <em> <strong>